Ecoutez Double Chant …

Double chant,

pour flûte basse, Raffi Ourgandjian (2014)

Depuis la création de Naïri II (1987) composé pour Claire Louwagie et Françoise Ducos, Raffi Ourgandjian s’est passionné pour les flûtes graves. Découvrant la flûte basse de l’exceptionnelle luthière hollandaise Eva Kingma dans Ecrits sur le souffle (Alain Besson), il compose Anouchka puis Double chant pour cet instrument. Cette flûte plutôt imposante dévoile tout à tour des accents déchirants, des sonorités douces et profondes, un souffle au bord du silence.

Double chant relate sans doute le chemin d’une vie.

A la lenteur du début – facilitée par la pratique de la respiration circulaire – succède la dualité des registres graves et suraigus qui ouvrent un abîme vers les sons multiphoniques en dialogue avec les mélismes (qui ne sont pas sans rappeler le chant du doudouk, hautbois traditionnel arménien). La fin de la pièce prend une certaine distance avec le son – espaçant la vivacité des courbes descendantes avec des halos d’harmoniques toujours plus ténus. Et tout finit par disparaître pour rejoindre la sérénité et le calme premier, comme si rien n’avait existé. (Françoise Ducos)